Joyaux de toutes les couleurs

Les bijoux font grandement partie du mythe qui mène tant de poètes à célébrer la beauté indienne !
On a parlé du bindi, mais connaissez-vous les bijoux qui ornent les bras, chevilles, nez et mains des indiennes ?

Une attention de tous les jours

jaroslavd2Les bijoux sont presque un langage en eux-mêmes car ils révèlent déjà de nombreuses choses sur la femme qui les porte. Le nombre et la valeur des bijoux portés diffèrent selon l’Etat d’origine et le milieu social ; la dot de la jeune fille est en partie faite de bijoux, c’est pourquoi des bijoux en or sont synonymes de milieu social élevé. L’orest vu comme matériau qui protège et qui purifie, lorsque les Indiennes peuvent se l’offrir c’est de l’or qu’elles mettent pour les grandes occasions.

De plus, certains bijoux ne sont portés que par des femmes mariées. Pour la cérémonie du mariage, de nombreux bijoux sont arborés et qui resteront portés le temps du mariage. Lorsque le mari meurt la femme cesse de les porter, et dans la tradition elle les brise. Bref, le port des bijoux en Inde est un véritable rituel pour les Indiennes et il signifie beaucoup. Voyons donc quels sont ces bijoux et ce qu’ils révèlent !

Parée des pieds à la tête

Tout d’abord, le visage est minutieusement décoré. En dehors du maquillage, les bijoux sont beaucoup plus nombreux que dans notre culture occidentale !

Lors du mariage, un mangatika est posé sur la raie des cheveux et la femme porte un pendentif sur le front appelé tikli.
Dans la vie de tous les jours cependant, elles mettent seulement un bindi. De plus, le piercing sur le nez appelé moke ani est très courant car il est symbole de pureté, et il est parfois accompagné d’une chaine vers l’oreille.

jaroslavd

Les oreilles aussi sont percées, dès le plus jeune âge. Au Tamil Nadu, lorsque l’enfant se fait percer les oreilles une cérémonie est organisée, appelée Kadhu Kuthu ou Kadhani Vizha. Une guirlande de fleurs autour du cou, la petite fille (âgée de trois ou quatre ans) s’assied sur les jambes de son oncle, qui la tient pendant qu’un adulte en face lui perce l’oreille. C’est souvent à cette époque que la famille commence à constituer la dot.

Sur le cou, en Inde du Sud la femme mariée porte un tali, chaine en or qui équivaut à l’alliance des pays occidentaux car elle est portée du jour du mariage jusqu’à la mort du mari. Au bout de la chaîne en or, des perles noires et or séparent des pendentifs qui se transmettent de mère en fille. Dans d’autres Etats, les femmes arborent un mangalsutra, collier de perles noires.

mckay savageLes bras des indiennes sont célèbres pour leur tintement caractéristique. En effet, elles portent de nombreux bracelets tous identiques appelés churiyans, faits d’or, d’argent ou plus souvent de verre. Si autrefois ces bracelets avaient une valeur de protection du mari et étaient symbole de son bien-être, aujourd’hui des femmes non mariées les portent, et c’est essentiellement pour faire joli.

Mais les Indiennes ne s’arrêtent pas au buste, elles ornent tout leur corps ! En effet, de nombreuses indiennes portent des bracelets aux chevilles. Cette tradition remonte à des temps anciens dans la culture tamoule, puisque les bracelets de chevilles sont décrits en détail dans une des cinq grandes épopées célèbres de la littérature tamoule intitulée Silappatikaram (Le Roman de l’anneau). Il est intéressant de noter qu’en hindi ces bracelets sont appelés payal, ce qui signifie chaîne, et qui était porté par les femmes le jour de leur mariage… Aujourd’hui ces bracelets sont surtout portés car ils sont signes de féminité.

nirakara

 

Les Indiennes ont le sens du détail : même les doigts de pieds sont ornés de bagues, qui symbolisent le mariage.

 

Une histoire de femmes ?

Pas du tout ! Les hommes aussi font très attention à leur apparence et vous pouvez noter combien les Indiens sont fiers d’arborer leur célèbre moustache !

 

Comments are closed.

PAIEMENT SÉCURISÉ

PAIEMENT SÉCURISÉ

S'abonner à la newsletter